Mobilité Européenne

Le projet d’établissement du Lycée Vincent de Paul permet aux jeunes l'accès à la vie professionnelle tout en favorisant l’épanouissement d’hommes et de femmes riches de valeurs humaines.

Un des axes prioritaires de ce projet d’établissement est d’intégrer une vision internationale dans nos formations afin d’encourager nos élèves à la mobilité professionnelle et de former des citoyens européens.

Les programmes de mobilités européennes nous ont permis depuis 2008 de concrétiser notre ouverture à l’international en favorisant le départ de nos élèves de terminale Baccalauréat Professionnel Section Europe pour effectuer leur période de formation en milieu professionnel pendant quatre semaines dans un pays de l’Union Européenne. Royaume-Uni et Espagne au départ et ouverture vers l'Italie et l'Irlande par la suite

Depuis 2008 un réseau d'entreprises a été mis en place par les enseignants impliqués dans la section européenne et développé lors des différents voyages. Ceux-ci ont aussi recherché des partenaires institutionnels sur place afin de favoriser les échanges de pratiques mais aussi de flux d’élèves et de professeurs.

Notre expérience nous a permis les années antérieures de signer des conventions de partenariat avec les entreprises d’accueil mais aussi avec des partenaires institutionnels pour garantir un engagement mutuel des participants.  Par exemple avec l'association "Joining hands" située à Ashford (Royaume Uni), avec l'hôpital Universitaire de Séville (Espagne) et avec l’association "Tempo Libero" située à Brescia (Italie) permettant ainsi d’ajouter en 2015-2016, l’Italie comme destination possible.

En 2016 -2017 nous avons signé un partenariat avec l’Université de Séville et un appariement avec le Lycée Cavalieri à Milan afin de favoriser les échanges entre élèves et entre professeurs.  Depuis septembre 2017, nous recevons chaque année de jeunes italiens que nous plaçons dans des entreprises du Grand Avignon. A leur tour, les professeurs italiens accueillent nos jeunes et leur proposent des lieux de stage en adéquation avec leur formation à Milan.

En 2018, nous avons élargi notre réseau en signant un partenariat avec « la société » ST Vincent de Paul à Dublin.

L’ensemble des équipes éducatives est partie prenante de ce projet d'établissement et s’implique dans la mise en place et l’accompagnement des élèves afin de pérenniser les sections européennes et la mobilité des élèves.

Avec cinq professeurs DNL anglais et espagnol, des professeurs de langues, natifs pour certains (italiens, roumains), la culture du transfrontalier est chez nous incontournable.

Les mobilités donnent le goût d’aller chercher à travers l’Europe le "faire autrement" dans le monde professionnel comme dans celui de l'éducation. Il nous apparaît essentiel de construire le citoyen européen de demain au travers de vraies échanges de modes de vie.

Les besoins premiers sont donc l’innovation dans les pratiques, les échanges de pratiques, l’amélioration des champs de compétences professionnelles et linguistiques ainsi que l'éveil à l'autonomie et à la responsabilisation. Le contexte européen de la mobilité doit permettre d'améliorer l'acceptation des différences et renforcer la qualité du "vivre ensemble". La mission culturelle donnée aux élèves avant le départ leur permettra d’acquérir des connaissances individuelles et communes sur l’Europe. Cela renforcera leur appartenance à la Communauté Européenne doublée d’une ouverture d’esprit accrue.

Pour les apprenants, les mobilités sont des périodes de formation en entreprise qui font intégralement partie de leur cursus de formation et donc préparées, encadrées et évaluées à ce titre. L'hébergement en famille ou en résidence étudiante est favorisé afin de faciliter le transfert de connaissances linguistiques et culturelles au travers de la pratique et du partage d'expériences. Développer la curiosité culturelle reste un des objectifs majeurs de la mobilité.

Les élèves participant à ce programme en ressortent grandis car Ils gagnent en maturité, en motivation et autonomie. Ils en retirent une satisfaction personnelle, des compétences linguistiques et professionnelles et un enrichissement humain. Ils augmentent leur chance d’employabilité par l’acquisition de savoir-être, de savoir-faire et par un sens de l’adaptabilité. Ces jeunes développent leur confiance en eux et envisagent plus sereinement une poursuite d’études.

Nous proposons trois lieux de mobilités, l'Espagne, l'Irlande et l'Italie dans le cadre de notre projet Erasmus+. Nous diversifions l’offre avec la possibilité pour les jeunes de choisir des entreprises dans le secteur privé, dans le secteur public ou dans le milieu associatif.

Nous veillons dans le choix de nos nouveaux partenaires d’accueil au respect de deux objectifs :

  1. des champs professionnels maîtrisés qui correspondent à ceux étudiés dans nos locaux et qui nous permettent d'élargir le champ des mobilités à d'autres sections et donc potentiellement à l'ensemble des élèves de l'établissement.
  2. un projet social s'approchant beaucoup de notre projet fondateur qui est d'agir en faveur des démunis en les insérant dans le monde professionnel et basé sur la construction d'un projet personnel et professionnel. 

Afin de toucher l’ensemble de nos sections, 3 mobilités de 4 semaines sont prévues chaque année pour nos élèves de Terminale Bac Pro (GA / Commerce/ vente/MMVT) inscrits en section européenne anglais ou espagnol ou suivant l’heure de mobilité italien.

Chaque année entre 30 et 40 jeunes effectuent ainsi leur dernière période de formation en milieu professionnel à l’étranger. Nous proposons trois destinations : Dublin, Séville et Milan.


Ce projet est tout à fait en adéquation avec la politique académique et conforme au projet d’établissement du lycée dans le cadre de l’ouverture à l’international.


La mobilité a pour objectifs de :

- Découvrir et comparer d’autres cultures, d’autres manières de vivre.

- Échanger sur des pratiques professionnelles, incluant management et droit social.

- Gagner en expertise et être capable d’innover dans ses pratiques.

- Appréhender la problématique du développement durable et échanger sur les pratiques.

- Acquérir une pratique professionnelle et usuelle de la langue.

- Apprendre et comprendre le « vivre ensemble » par la confrontation à des habitudes différentes.

- Augmenter l’employabilité des élèves : dans un contexte régional touristique et axé sur la capacité à pratiquer des langues étrangères, la mobilité joue un rôle essentiel dans l'insertion professionnelle

- Développer l’autonomie et à la responsabilisation

- Favoriser l’adaptation au marché du travail et à la mobilité, qui exigent des personnes dynamiques, volontaires et maîtrisant une langue étrangère.


La validation des acquis est clairement marquée par une série de certifications et par les épreuves spécifiques à la section européenne

- L'examen EUROPRO et l'épreuve spécifique de section européenne, 2 épreuves soumises aux candidats inscrits à la section européenne anglais ou espagnol

-Validation par un jury de l’Unité facultative de mobilité qui permet au candidat d’être en mesure de comparer 2 systèmes professionnels différents et évaluation notée par le tuteur de l’entreprise d’accueil (Anglais, espagnol, italien)

- Insertion du certificat Europro dans le portfolio de l'élève

- Attestation de formation de l'entreprise d'accueil

- CV EUROPASS en langue étrangère

- Mention section européenne sur le diplôme du baccalauréat si obtention pour les élèves inscrits en section européenne.


Une cérémonie de témoignages est organisée chaque année fin juin en présence des jeunes, des parents, des inspecteurs de l’Éducation Nationale, des institutionnels et du personnel du lycée.


La mobilité est clairement un atout pour les jeunes : elle les aide à élargir leurs horizons, à enrichir leurs compétences transversales, professionnelles et sociales et à acquérir le goût de l’initiative et de l’innovation, ainsi que le sentiment de citoyenneté européenne. Les stages en milieu professionnel à l’étranger apportent davantage aux apprenants en leur permettant de développer des compétences professionnelles spécifiques et d’acquérir une connaissance encore plus approfondie de la langue, de la culture et de l’environnement de travail dans le pays d’accueil, ce qui renforce leur employabilité.


Mobilité à Séville - Janvier/février 2018

 


EPREUVES DU BACCALAUREAT

 

Pour tous les élèves effectuant leur période de formation en milieu professionnel à l’étranger :

Une épreuve facultative : Unité Facultative de Mobilité  (BO n° 31 du 28 août 2014 - J.O. du 29-6-2014)

Modalités de l'évaluation

    L'épreuve comprend deux parties :

    - la première partie se déroule dans le pays étranger, à l'issue de la période de       mobilité. L'évaluation porte sur les compétences C1 et C3 du référentiel.

    Cette première partie est notée sur 8 points sur la base de la grille d'évaluation     renseignée par les évaluateurs du pays étranger ;

 

  - la deuxième partie se déroule en France, au plus tard trois mois après le retour du candidat.

L'évaluation porte sur les compétences C2, C4, C5 et C6 du référentiel. Elle se déroule dans l'établissement français de formation. Elle consiste en un entretien de 20 minutes avec une commission composée de deux enseignants, l'un de la discipline professionnelle de la spécialité de baccalauréat professionnel préparée, l'autre d'une discipline générale enseignée dans la formation.

L'épreuve comprend une présentation par le candidat de l'environnement professionnel rencontré et d'un élément d'ordre culturel vécu ou observé au cours de son séjour à l'étranger

- la seconde partie de l'épreuve est notée sur 12 points.


Pour les élèves inscrits en Section Européenne 

- l’Epreuve spécifique de section européenne se déroule en deux temps :

    • Attribution d’une note sanctionnant la scolarité de l'élève dans sa section au cours de la classe de Terminale comptant pour 20% de la note globale. La note est attribuée par le professeur de la DNL en liaison avec le professeur de langue. Elle prend en compte : la participation spontanée ou suscitée au travail oral dans la classe ; la qualité de certains travaux, oraux ou écrits… ; la maîtrise de la langue.
    • Une épreuve orale obligatoire de langue, comptant pour 80% de la note globale (durée de l'épreuve : vingt minutes, précédée d'un temps égal de préparation sur un sujet inconnu).

 

L’attribution de la mention Section Européenne au Baccalauréat repose sur l’obtention de la note de 12/20 au CCF du Baccalauréat en langue vivante et de 10/20 à l’Epreuve spécifique de section européenne.